Tendance des recrutements dans l'industrie

Dernière mise à jour : sept. 30

Les crises récentes ont montré encore une fois l'importance d'une industrie forte et diversifiée pour la résilience de l'économie et de l'emploi.


En France, les métiers industriels dans certains domaines font partie de ceux qui ont le mieux résisté aux implications immédiates de la crise sanitaire. C'est le cas par exemple dans l'industrie agroalimentaire, pharmaceutique, énergétique ou textile. D'autres secteurs comme l'automobile et l'aéronautique ont connu plus de turbulences dans le contexte actuel.


Garder une veille large et active sur l'évolution des métiers, des compétences et de la dynamique du recrutement dans l'industrie est à ce titre clé pour comprendre la tendance et orienter la décision, tant pour les acteurs de la formation, les conseillers carrière et les personnes en situation de recherche d'emploi.


Dans cet article, nous présentons un bref panorama des métiers qui recrutent actuellement dans l'industrie, ainsi qu'une vue globale sur les compétences les plus recherchées par les employeurs.


Panorama global des métiers qui recrutent


Dans l'industrie au sens large et en termes de volumétrie, ce sont les domaines de la maintenance et de l'électricité industrielles qui ont le plus recruté ces derniers mois, principalement des profils "techniciens".



Viennent ensuite les fonctions commerciales et opérationnelles (technico-commerciaux, chargés d'affaires, etc.), suivies des techniciens polyvalents, notamment dans le secteur de la construction, ainsi que les métiers de l'assemblage mécanique ou encore du management de la production.


D'autres métiers - tout aussi fondamentaux dans l'industrie - continuent également à recruter activement. C'est le cas par exemple des métiers de la qualité industrielle, de l'informatique, du contrôle de gestion, des études en ingénierie, de la R&D et de la logistique.


De plus, la distribution géographique des recrutements dans l'industrie reste beaucoup moins concentrée en Île-de-France, présentant une plus grande répartition territoriale au sein des autres régions de la métropole, notamment l'Auvergne-Rhône-Alpes, les Pays-de-la-Loire, la Nouvelle-Aquitaine, le Grand-Est et les Hauts-de-France.


C'est dire le maillage de ces métiers industriels et leur poids dans le tissu économique national et territorial.


Les compétences et les domaines de formation recherchés par les recruteurs


Compte tenu des contextes d'exercice spécifiques à l'industrie, de la modernisation permanente des systèmes et de la complexification des interactions, les recruteurs semblent privilégier - dans l'ensemble - les profils qui démontrent une réelle aisance d'adaptation, une rigueur exemplaire dans l'exécution, en plus de la capacité à être rapidement opérationnel, avec à la fois un bon esprit d'équipe, des aptitudes relationnelles avérées et caractère plutôt assertif.


Les compétences opérationnelles dépendent quant à elles des exigences techniques de chaque domaine d'activité, mais certaines composantes transverses reviennent assez fréquemment dans la majorité des offres d'emploi de l'industrie. Il s'agit là des compétences liées à la qualité et à la sécurité, ainsi que les méta-compétences en lien avec la configuration et l'exploitation des machines industrielles.


Les domaines de formation recherchés sont également variés, à l'image des métiers, et vont de la maintenance industrielle au génie climatique, passant par l'électrotechnique, l'informatique industrielle, la chimie, la productique, le génie civil, le génie industriel ou encore la comptabilité et les RH.


Focus métier : Technicien de maintenance industrielle


Les techniciens de maintenance industrielle interviennent sur le terrain au plus près des équipements et des machines. Souvent armés d'un ensemble de connaissances pratiques en mécanique, en informatique ou en électricité, ces techniciens sont à l'affût des pannes et des pièces défectueuses, mettent au point les réglages des différents équipements, et opèrent les réparations nécessaires.

Pour ces rôles où il n'est pas évident d'évaluer les compétences, avec de fortes attentes en matière de sécurité et de qualité, les recruteurs valorisent davantage l'expérience et mettent relativement l'accent sur les habilitations et les diplômes.


Les salaires proposés s'élèvent en moyenne à 2100 euros bruts par mois pour des profils expérimentés, et un peu moins de 2000 euros par mois pour les débutants, majoritairement dans le cadre de contrats en CDI.


  • Vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions IA et Big Data au service des acteurs de la formation et du conseil carrière ?

  • Vous avez un projet, une étude spécifique à mener ?

  • Vous souhaitez avoir accès à nos données et insights ?

  • Vous aimeriez tester notre plateforme https://app.trouvetavoie.io ?

Contactez-nous dès maintenant !


TrouveTaVoie œuvre pour rendre les données et les technologies de l'emploi accessibles à tous les acteurs du marché du travail, disposant de la base de données temps réel sur le marché du travail la plus large, la plus complète et la plus granulaire en France.