Logistique : les tendances d'un secteur en mouvement

Plus de 2 millions de Français travaillent aujourd’hui dans la logistique, un secteur hautement stratégique et en forte évolution malgré les contingences du commerce mondial.


Les métiers de la logistique et des chaines d'approvisionnement couvrent un large éventail de domaines, sont au cœur du fonctionnement de nos économies et de la consommation au quotidien, et leurs évolutions seront d'autant plus déterminantes pour le développement durable.


En dépit de la crise sanitaire, le secteur logistique a maintenu l'une des dynamiques les plus importantes en matière de recrutement en France, affichant une résilience particulièrement forte au cours des deux dernières années.


Dans cet article, nous présentons une vue d'ensemble sur les tendances récentes qui ont marquées les métiers et les compétences du secteur logistique.


Panorama des métiers de la logistique : une tendance résiliente


Planifier et gérer les flux d’approvisionnement ainsi que les délais de fabrications ou d'acheminement de biens implique un nombre important de métiers, qui peuvent aller de la gestion de sites et d'entrepôts aux différents services de transport, passant par l'ingénierie des flux et l'ordonnancement de la production, la préparation et l'expédition des commandes, la gestion des stocks ou encore les achats.


De plus, le secteur est également l'un des pourvoyeurs majeurs d'emplois informatiques et technologiques, notamment compte-tenu de la complexification des réseaux d'échanges et des flux d’informations (internes et externes), et surtout, d'une activité qui repose sur l'exploitation croissante des données et des algorithmes.


De ce fait, la logistique offre un large choix de métiers aux individus souhaitant s'orienter ou se reconvertir, aussi bien sur le plan intellectuel que pour des fonctions de terrain. Cela signifie que tout un chacun peut intégrer ce secteur quelle que soit son activité originelle. Par exemple, un pharmacien souhaitant se reconvertir pourra exploiter sa connaissance du milieu pour organiser les règles d’hygiène et de sécurité des livraisons de médicaments.


Bien entendu, à l'image du marché, certains domaines du secteur ont souffert de la fermeture des frontières avec des baisses du nombre d’offres d’emploi, coïncidant notamment avec les mesures restreignant les déplacements nationaux et internationaux. Il ne s’agit pour autant pas d’un signe de déclin car, à chaque fois que les mesures ont été levées, le nombre d’offres revint rapidement (plus rapidement que la moyenne) à son niveau normal.


Focus : métiers de la conception et de l'organisation de la chaîne logistique


Les métiers de la conception et de l'organisation de la chaîne logistique regroupent les activités de conception et d'exécution des stratégies logistiques, mais aussi des activités plus opérationnelles telles que la supervision de l'acheminement de marchandises, la gestion de la qualité et de la sécurité ainsi que l'optimisation des coûts et des délais.


Parmi les métiers et les fonctions impliquées, on retrouve les chefs de projets, les directeurs de services logistiques, les managers Supply Chain ou encore les consultants en management.


D'après les offres d'emploi, les candidats recherchés doivent faire preuve d'autonomie et d'une certaine aisance relationnelle, mais aussi être curieux et proactifs et démontrer une bonne capacité d'animation afin d'interagir efficacement avec l'ensemble des acteurs de la chaîne (producteurs, fournisseurs, transporteurs, distributeurs, équipes internes, etc.).



Aussi, travailler dans la logistique offre des perspectives d'évolution plutôt attractives, tant la progression vers des fonctions de direction dépend principalement de l'expérience et des compétences acquises. En effet, plus de 25% des employeurs ont exigé seulement un Bac+2 pour les postes de direction en logistique (15.5% ont demandé un Bac+5), à condition d'avoir à son actif plusieurs années d'expérience.


Les données montrent ainsi que les métiers de la logistique restent particulièrement opérationnels, où les compétences comptent manifestement plus que les diplômes. Cela signifie qu’il existe de nombreuses opportunités d’évolution professionnelle même pour quelqu’un ayant débuté en bas de l’échelle, faisant preuve d'ambition, en capitalisant notamment sur ses expériences pertinentes.



Enfin, il existe une forte présence des agences d’intérim dans le processus de recrutement des métiers opérationnels principaux. Ceux-ci sont présents dans 16% des recrutements alors que, dans d’autres domaines support tels que le marketing, ils ne sont présents qu’à hauteur de 5%. Cela peut par ailleurs témoigner de la tension qui caractérise certains métiers du secteurs et d'une complexité opérationnelle nécessitant une forte réactivité et de l'anticipation continue en vue de la mise en œuvre des ressources.

 

◼️ Vous êtes professionnel de la formation ou du Conseil Carrière ?

◼️ Vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions IA et Big Data ?

◼️ Vous avez un projet, une étude spécifique à mener ?

◼️ Vous souhaitez avoir accès à nos données et insights ?

◼️ Vous aimeriez tester notre plateforme https://app.trouvetavoie.io ?


✉️ Contactez-nous dès maintenant !


🚀 TrouveTaVoie œuvre pour rendre les données et les technologies de l'emploi largement accessibles à tous les acteurs du marché du travail !


📈 Nous disposons de la base de données temps réel sur le marché du travail la plus large, la plus complète et la plus granulaire en France.