Zoom sur le métier de comptable

La comptabilité constitue un vaste domaine indispensable à toutes les entreprises, quels que soient leurs tailles ou leurs secteurs d'activité.


Sa proximité avec les réglementations et la fiscalité rend le métier d'autant plus sensible aux évolutions économiques et sociétales comme celles des nouvelles technologies, notamment quand elles impactent les modèles d'affaires et les opérations financières des organisations.


De plus, les chiffres le montrent que la comptabilité fait partie, depuis plusieurs années, des métiers qui recrutent le plus massivement en France. C'est pourquoi, au delà de ces évolutions propres, analyser la demande en temps réel et les réalités de ce métier peut s'avérer très utile à déceler certaines tendances économiques.


Dans un article précédent, nous avons présenté un bref état des lieux des recrutements des métiers de la comptabilité. Nous focalisons aujourd'hui sur les caractéristiques du métier de comptable à travers un bref panorama des tendances récentes et des évolutions potentielles.


Vue d'ensemble : missions et exigences


Les missions du comptable sont avant tout liées à la tenue des registres comptables conformément aux obligations légales  : enregistrer et centraliser les données commerciales, industrielles ou financières d'une structure pour établir des documents comptables (comptes de résultat, bilans, etc.). Les comptables contrôlent ensuite l'exactitude des écritures comptables et rendent compte de la situation économique de la structure.


D’autres missions peuvent être davantage liées à gestion de l’entreprise, avec la réalisation d’activités ayant trait à la paie, à la gestion du personnel ou encore à la coordination de projets et la gestion globale d'une structure, surtout pour les comptables les plus expérimentés.


De manière générale, même si certaines tâches peuvent nécessiter des capacités d’analyse et de conseil, comme pour conformer l’entreprise aux nouvelles lois en vigueur, l'essentiel de la demande cherche à combler les besoins de montées en charge, et reste axé sur la capacité à maitriser les écritures comptables, à manipuler les chiffres et à vérifier leurs exactitudes.


Ceci se reflète bien entendu sur les exigences en termes de niveau d'études, avec 42.2% des recruteurs qui ont exigé un Bac+2, 9.1% ont demandé un Bac+3/4 et seulement 5.9% un Bac+5. En ce qui concerne le salaire annuel moyen brut, celui-ci varie entre 24k€ et 35k€.


Quid des compétences recherchées ?


Du fait de la digitalisation, la maitrise des logiciels comptables et RH prend une place de plus en plus prépondérante parmi les compétences requises pour le métier de comptable. Aussi et contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, les autres compétences opérationnelles recherchées ne concernent pas tant la capacité à effectuer un grand nombre d’opérations mathématiques en un minimum de temps, mais s'articulent plutôt autour de la vérification réglementaire, la saisie de factures, de la gestion administrative et du conseil client en matière de gestion financière, etc.


Dès lors, si une entreprise cherche un comptable, l'évaluation du candidat concernera probablement cette maîtrise des logiciels comptables ainsi que la connaissance des secteurs/domaines d'activité de l’entreprise. En effet, pour conseiller l'entreprise en matière de gestion, l'aider à optimiser ses finances et enregistrer correctement ses documents comptables dans son contexte d'activité spécifique, il est nécessaire d'avoir une bonne connaissance de son champ d'activité, des pratiques et des règlements associés.


D'ailleurs, nous observons de plus en plus l'émergence de nouveaux métiers fortement spécialisé de la comptabilité, notamment en raison de la complexification des modèles d'affaires et la multiplication des cadres réglementaires applicables (lire ici).


Par ailleurs, les soft skills requis par les entreprises restent avant tout la rigueur et l’autonomie, mais vient juste après l’aisance relationnelle, la curiosité et l’esprit d’équipe. Le métier de comptable n’est pas solitaire, il nécessite d'interagir avec diverses parties et de comprendre le fonctionnement de l’entreprise et ses opérations.



Des évolutions à l'ère des cryptomonnaies ? qu'observe-t-on ?


Lorsque l’on observe les statistiques provenant de plus de 300k offres d’emploi, on peut à peine identifier quelques occurrences faisant mention de connaissances requises en crypto ou dabs la technologie Blockchain.

Pourtant, les cryptomonnaies représentent aujourd’hui un marché de 1,80 trillions d’euros. La taille et la croissance du marché conduisent à penser que, dans le futur, les entreprises s’intéresseront de plus en plus à ces moyens d'échange, et posséderont donc des crypto-actifs. Du fait des mécanismes techniques méconnus et du caractère nouveau et des valeurs souvent volatile des cryptos, les entreprises qui décideront de s’intéresser à ces monnaies devront également s’entourer de services comptables maîtrisant ces concepts et leurs enjeux notamment fiscaux et réglementaires.

L'absence d'une demande suffisamment mature pour se refléter dans les offres d’emploi peut s'expliquer par deux phénomènes :

  • D'abord, la proportion des entreprises qui manipulent les cryptomonnaies reste marginale. Ces entreprises sont souvent spécialisées (les crypto relèvent de leurs domaines d'activité centraux) et s'appuient directement sur des expertises juridiques et comptables, ainsi que leurs propres outils techniques, pour gérer leur propre comptabilité.

  • Comme pour toutes les évolutions techniques, les premiers temps sont marqués par un phénomène d’externalisation de la part des cabinets de comptabilité sollicités et des départements de comptabilité au sein des entreprises. En effet, ces derniers peuvent se douter qu'ils ne trouveront pas à ce stade un personnel qualifié parmi les comptables dans ce domaine spécifique, et n’essaient donc pas de mobiliser du temps et de l'effort à chercher par la voie du recrutement.


Mais cette absence immédiate de la demande ne signifie pas que les comptables ne doivent pas s’intéresser aux cryptomonnaies.


En effet, les membres de la profession qui se forment dès maintenant pour se spécialiser sur le sujet développeront un avantage compétitif important vis-à-vis de leurs collègues dès lors que la demande des entreprises s’amplifiera, et pourront donc gagner rapidement des parts de marché.


De même, les étudiants s’étant intéressés à la blockchain et aux cryptomonnaies pendant leurs études pourront plus facilement se faire une place sur ce marché émergent. Le métier de comptable constitue en soi un vivier de recrutement très important avec plus 300 offres uniques émises au cours de l'année 2021. Pouvoir allier dès la phase d'études les compétences de base ainsi qu'une maitrise de niche sur les cryptos et la blockchain - qui prendront de plus en plus de place au cours des prochaines années - sera certainement bénéfique aux débuts de carrière.

 

◼️ Vous êtes professionnel de la formation ou du Conseil Carrière ?

◼️ Vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions IA et Big Data ?

◼️ Vous avez un projet, une étude spécifique à mener ?

◼️ Vous souhaitez avoir accès à nos données et insights ?

◼️ Vous aimeriez tester notre plateforme https://app.trouvetavoie.io ?


✉️ Contactez-nous dès maintenant !


🚀 TrouveTaVoie œuvre pour rendre les données et les technologies de l'emploi largement accessibles à tous les acteurs du marché du travail !


📈 Nous disposons de la base de données temps réel sur le marché du travail la plus large, la plus complète et la plus granulaire en France.