• TrouveTaVoie

Métiers verts : état des lieux de la demande

Mis à jour : janv. 11

La transition écologique est l'un des enjeux majeurs d'une relance économique seine et durable. Il est à ce titre fondamental de s'intéresser aussi bien aux nouveaux métiers de cette transition (métiers verts) qu'à l'évolution des métiers existants.


Qu'il s'agisse d'éco-conception de produits, des nouvelles technologies respectueuses de l'environnement, des approches plus durables pour la gestion de nos modes de production, de construction, de consommation et de travail, l'observation granulaire et actualisée de la demande du marché du travail relative aux métiers verts permet :

  • aux décideurs, publics et privés, d'identifier et répondre aux besoins en matière de recrutement, de formation, d'information et de diffusion des bonnes pratiques,

  • aux jeunes, étudiants et demandeurs d'emploi d'orienter leurs choix de formation et de carrière, et développer les compétences clés pour le monde de demain.

En effet, ce changement du paradigme économique, qui touche quasiment tous les secteurs d’activité, se reflète bien dans les tendances du marché du travail, et dans cet article, nous apportons une vue globale sur la demande en lien avec les métiers verts ainsi que les compétences associées. Dans ce sens, nous focalisons sur une sélection de métiers particulièrement recherchés par les employeurs.


Méthodologie

Afin d'analyser la tendance des métiers verts, nous nous sommes penchés sur les données de plus de 6M offres d'emploi uniques publiées en ligne au cours des derniers six mois (semestre 2 de 2020), en exploitant à la fois la normalisation* par nos intelligences artificielles, qui a permis d'analyser et harmoniser les intitulés de postes et les compétences selon le référentiel ROME (au niveau OGR), ainsi qu'une taxonomie spécialisée pour filtrer les métiers et compétences spécifiques pertinents.

Cette étude exploite la distinction établie par le Commissariat Général au développement durable (CGDD), qui définit deux grandes catégories de métiers : les métiers verts et les métiers verdissants. Les métiers verts sont des « professions dont la finalité et les compétences mises en œuvre contribuent à mesurer, prévenir, maîtriser et corriger les impacts négatifs et les dommages sur l’environnement ». Les métiers verdissants sont « des professions dont la finalité n’est pas environnementale, mais qui intègrent de nouvelles "briques de compétences" pour prendre en compte de façon significative la dimension environnementale dans le geste métier ».

*la normalisation est une tâche effectuée par nos intelligences artificielles visant à catégoriser les éléments d'une offre d'emploi selon un référentiel métiers/compétences.



Une demande principalement tirée par l'industrie et les infrastructures ENR


L'analyse des offres d'emploi montre qu'en France, les besoins imminents en matière de métiers verts se concentrent dans le développement et la gestion de projets d'infrastructures, notamment le domaine des énergies renouvelables, ainsi que dans la transformation et la maitrise des processus industriels.

Les postes à pourvoir les plus recherchés sont généralement qualifiés, s'agissant plutôt de techniciens et d'ingénieurs spécialisés dans les installations énergétiques ou industrielles. En ce qui concerne les métiers exigeant au maximum un bac+2, la transformation des besoins en matière de compétences opérationnelles demeure toutefois encore marginale.


En revanche, les rôles ouverts aux bac+4 et bac+5 enregistrent une évolution et voient une apparition à la fois concrète et de plus en plus rapide de compétences vertes. Par exemple, les offres de "responsables produit" ou "chefs de produits" mentionnent des compétences liées à l'analyse des cycles de vie des produits ou à l'évaluation de l'impact environnemental de la chaine de valeur. Les acteurs de la formation auront ici un rôle important à jouer afin de maintenir un équilibre de l'offre vis-à-vis de cette demande en transition.


Focus métier : Responsable QSE en industrie


Les responsables Qualité, Sécurité et Environnement (QSE) font partie des métiers dits verts qui sont particulièrement recherchés par les employeurs actuellement (sur la base de l'analyse des de l'intensité et de l'évolution des offres d'emploi uniques normalisées en 2020).



Comme le montre la figure ci-dessus, le responsable QSE en industrie intervient dans la mise en place des procédures liées à la qualité, la sécurité et à la protection de l'environnement, et en contrôle la conformité et l'application. Par ailleurs, le rôle inclut, d'une part, la sensibilisation des parties prenantes internes et externes à la démarche QSE adoptée ainsi que la formation des agents (en lien avec le service RH), et d'autre part, la représentation de l'organisation auprès des organismes officiels et des acteurs locaux vis-à-vis de ce périmètre.


Enfin, le responsable QSE contribue à l'amélioration de la démarche qualité et du Système de Management Qualité (SMQ), en se basant sur les retours d'expériences et la veille réglementaire et opérationnelle des pratiques appliquées dans l'industrie.


Plus la formation du candidat est spécifique et couvre les aspects de la qualité, plus les chances d'accès aux opportunités d'emploi dans ce métier sont importantes. Les recruteurs industriels recherchent en effet des profils idéalement déjà formés aux principes de la qualité et du QHSE, et dans certains cas, titulaires de diplômes en chimie, en génie de procédés ou en génie industriel.


  • Vous souhaitez accéder à l'intégralité de cette étude ?

  • Vous avez un projet, une étude spécifique à mener ?

  • Vous souhaitez avoir accès à nos données et insights ?

  • Vous aimeriez tester notre plateforme analytique DREEAM ?

Contactez-nous dès maintenant ! TrouveTaVoie dispose de la base de données temps réel sur le marché du travail la plus large, la plus complète et la plus granulaire en France.